Le 15 Mars 1921, à Gênes, en l'étude de Maître Paolo Cassanello située Corso Aurelio la « Società Anonima Moto Guzzi » est constituée ayant pour objet social « La fabrication et la vente de motos et toute autre activité concernant l'industrie métallurgique et mécanique. » 

Les actionnaires de la société sont Emanuele Vittorio Parodi, célèbre armateur génois, son fils George et son ami Carlo Guzzi, ex-camarade dans l'Aviation Royale, avec Giovanni Ravelli, aviateur comme Parodi, décédé le 11 Août 1919 pendant un vol d'essai. 
L'aigle aux ailes déployées a été introduit dans le logo Moto Guzzi en hommage à lui.
 
La première moto est la légendaire Normale, déployant une puissance de 8 ch. Suivent plusieurs modèles à succès tels que la Guzzi G.T. de 1928, surnommée « Norge » pour le raid au cercle polaire arctique, et l'Airone 250 (1939), pendant plus de 15 ans, la « moyenne cylindrée » la plus répandue en Italie. 
Les victoires sportives ne se font pas attendre : la première arrive à l'occasion de la prestigieuse Targa Florio en 1921 qui inaugure une série impressionnante de succès : en 1957, au moment où elle se retire des compétitions, Moto Guzzi compte à son palmarès 14 titres mondiaux de vitesse et 11 Tourist Trophy.
 
Après la guerre, de nouveaux modèles voient le jour tels que le Guzzino 65 (« Cardellino ») qui reste pendant 10 ans la moto la plus vendue en Europe. Arrivent plus tard les légendaires Galletto (1950) et Lodola 175 (1956). Premier constructeur au monde, Moto Guzzi réalise en 1950 à Mandello del Lario une galerie du vent résolument futuriste.  
L'équipe de courses fait preuve de génie et compte parmi ses membres des techniciens tels qu'Umberto Todero et Enrico Cantoni, et un concepteur qui ne tardera pas à entrer dans la légende : Giulio Cesare Carcano, milanais, père de la Guzzi huit cylindres avec 285 km / h de vitesse de pointe. 
 
A la fin des années 60, Moto Guzzi donne le jour au moteur bi-cylindre en V de 90°, un bloc moteur destiné à devenir le symbole de Moto Guzzi. 
Sur cette lancée naîtront des modèles comme la Guzzi V7, la V7 Special et un autre mythe : la Guzzi V7 Sport. 
La glorieuse bi-cylindre est également déclinée en cylindrées plus petites avec la V35 et la V50. 
Grand Tourisme par excellence de la grosse cylindrée, voici la Moto Guzzi California, qui sera équipée de l'injection électronique et d'un système de freinage intégral à trois disques. 
Faite pour le marché américain, avec d'autres équipements Ambassador et Eldorado, elle embarquait le moteur caractéristique 850 c3. Le patrimoine sportif se concentre en revanche sur les modèles tels que la Le Mans, la Daytona, la Centauro et la Sport 1100. Un style inimitable qui fait son retour en force dans les années quatre-vingt dix, avec la nouvelle série California, Nevada et Sport V11.
 
Le 30 Décembre 2004 Moto Guzzi intègre le groupe Piaggio , leader européen des deux 
roues motorisés et l'un des principaux constructeurs mondiaux du secteur. 
Et c'est sous le signe de la relance qu'en Mars 2005, le modèle Breva 1100 est présenté, un nouveau produit italien qui remportera un vif succès dans le segment de Roadster. 
En Septembre de la même année, le lancement de la Griso 1100 fait couler beaucoup d'encre. Cette moto naît en effet sous le signe de choix techniques et stylistiques uniques. 
Breva et Griso sont déclinées, à partir d'Avril 2006, dans la version cylindrée ultra classique 850 c3.
 
En mai 2006, avec la Norge 1200, Guzzi revient au Grand Tourisme : protection totale, construction raffinée et nouveau bi-cylindre de 1200 c3 pour avaler les kilomètres tout en confort, grâce à un équipement sans compromis.
Norge convainc les 14 journalistes internationaux qui en Juillet 2006 l'emmènent au Cap Nord, et parcourent 4429 km sur les traces de son ancêtre 
créée par Giuseppe Guzzi, la G.T. 500, en 1928. 
 
Moto Guzzi ne trahit pas ses fans et le coeur sportif de l'aigle de Mandello aigle recommence à battre : en Mars 2006, sur le célèbre circuit de Daytona, aux États-Unis, Gianfranco Guareschi signe un coup double historique avec deux victoires dans la Battle of Twins. 
Succès répété en 2007 lorsque Guareschi, encore lui, remporte l'édition, fidèle à Moto Guzzi. Dans le sillage du succès américain, l'esprit sportif de Moto Guzzi est consigné dans un nouveau modèle, la 1200 Sport. 
Présentée en Octobre 2006, la 1200 Sport est une Roadster racée, avec un design qui affiche une forte personnalité, poussée par la dernière évolution du bi-cylindre en V de 90° de 1200 c3. 
 
Pour 2007, la Maison de Mandello s'annonce plus battante que jamais. 
Dès la fin de l'année 2006, à l'occasion de la 64ème édition du Salon EICMA de Milan, Moto Guzzi présente la Griso 8V - la fascinante évolution de la roadster équipée du nouveau moteur 4 soupapes par cylindre déployant plus de 110 ch - et la Bellagio, une custom propulsée par un bycilindre de 940 c3 à course courte.
 
En Février 2007, un nouveau projet Moto Guzzi est dévoilé, une grande enduro routière au nom particulièrement évocateur : Stelvio.
Le 26 Mars 2007, près du lac de Côme, Moto Guzzi tient une fois de plus sa promesse : quelques mois après le salon de Milan la version finale de la Bellagio est présentée à la presse, suivie en Septembre de la puissante Griso 1200 8V. 
 
A l'EICMA 2007, deux modèles, qui se situent aux deux extrémités de la large gamme offerte par Moto Guzzi sont présentés en avant-première : la Stelvio 1200 et la V7 Classic. 
 
2009 voit l'introduction de la V7 Cafè, déclinaison sportive de la version Classic, présentée à Rome avec la Griso SE au mois de Mars et la Stelvio NTX, qui marque également l'introduction de l'ABS sur la maxi enduro immatriculée à Mandello. 
 
La moto, vedette d'un lancement presse international sur les routes des Dolomites, est équipée du moteur ayant subi la première mise à jour réalisée sur le « Quattrovalvole » doté de nouveaux arbres à cames. 
 
À l'occasion du 67ème Salon Intenational de la Moto de Milan, en 2009, Moto Guzzi revient sur le devant de la scène internationale en présentant trois prototypes futuristes conçus par Miguel Galluzzi et Pierre Terblanche : V12LM, V12 Strada et V12X.
 
L'EICMA 2010 de Milan dévoile également de nouveaux modèles : les toutes nouvelles grandes 1200 8 V à quatre soupapes par cylindre - la Stelvio 1200 8V, la Stelvio 1200 NTX et la Norge GT 8V - dont le lancement a lieu au printemps 2011 sur les routes de Toscane.
 
La Racer V7 voit également le jour. Il s'agit d'une véritable Special de série 750 c3 qui s'inspire des élaborations des années 70 sur base V7 Sport. 
La V7 Racer améliore le style Moto Guzzi grâce à une combinaison judicieuse de technologie et souci des détails. 
Le regard est immédiatement attiré par le réservoir chromé, orné d'une courroie en cuir très raffinée, d'ornements en métal et du logo Moto Guzzi, assorti au cadre rouge.
Une cylindrée identique la Nevada Anniversario, équipée d'un moteur small block, célèbre le vingtième anniversaire de la « petite » de Mandello del Lario avec une nouvelle sporty custom qui se place aux côtés de la Classic, particulièrement populaire et appréciée.
 
2011, marquant l'année du 90ème anniversaire de Moto Guzzi, commence avec par bonne surprise : une Moto Guzzi California inédite blanche est en effet dévoilée.
Le prototype de la nouvelle California, équipé d'un nouveau moteur bi-cylindre transversal en V de 90 ° de 1400 c3. 
La moto, encore au stade de prototype, prend le relais d'une moto mythique, en affichant un style inédit qui mise sur l'architecture du moteur et sur la taille généreuse de la selle et du réservoir enveloppant les cylindres.
 
2011 marque les 90 ans de la marque de l'Aigle : le 15 Mars, le Groupe Piaggio a célébré l' « anniversaire » officiel de la fondation de Moto Guzzi donnant le coup d'envoi d'une série de manifestations rendant hommage au constructeur moto italien le plus apprécié.
En Avril la nouvelle gamme de modèles premium Stelvio et Norge 8V voient le jour.
 
2012 démarre sous le signe de la nouvelle gamme V7. 
Déclinée dans trois modèles différents (V7 Stone, V7 Speciale et V7 Racer) et dotée d'un nouveau bloc moteur hautement efficace qui a propulsé en quelques mois la nouvelle moyenne de Mandello à la tête du classement des motos les plus vendues par le groupe.
 
 

California

V7

V9